V. Les différents types d’isolant (naturels, synthétiques…)

Dans une habitation, les sources de déperdition de chaleur sont nombreuses : la toiture, les murs, le sol et les vitres.
Pour un confort thermique optimal chacune de ces zones doit être isolée. Les isolants doivent être choisis  selon leur lieu d’application sur le bâtiment.

Rappel : 
isolant thermique = matériau qui minimise les échanges thermiques entre deux milieux de températures différentes.

 Les différents types d’isolants thermiques:

I. Les isolants minéraux :

Fabriqués à base de matières premières comme la roche, le sable ou le verre recyclé, les isolants minéraux sont généralement les plus utilisés lors des travaux d’isolation. Par exemple la laine de verre ou laine de roche.

II. Les isolants naturels :

Créés à base de fibres animales ou végétales, les isolants naturels sont réputés pour participer au développement durable.
Ils sont conçus à partir de matériaux renouvelables et recyclables. On peut citer pour exemple : la ouate de cellulose, la paille ou le chanvre.

III. Les isolants synthétiques :

D’origine organiques, les isolants synthétiques, sont très efficaces en ce qui concerne l’isolation thermique.
Ils sont très résistants et très perméables.
Ils peuvent être en revanche très nocifs pour l’environnement. Le polystyrène et le phénolique sont des exemples d’isolants synthétiques.

IV. Les isolants nouvelle génération :

Ce sont des matériaux de construction qui font également office d’isolant. Par exemple, les briques mono-mur et le béton cellulaire.